chezmonveto
Imprimer En savoir plus

picto La contraception de la chatte

La contraception « chimique » de la chatte consiste en l’injection d’hormones, réalisée par votre Vétérinaire.  

Il existe également des « pilules », mais leur usage délicat présente plus de risques.


Quels sont les risques liés à la contraception de la chatte ?

 

La contraception chimique de la chatte, si elle est utilisée trop souvent, trop longtemps ou au mauvais moment, peut présenter des risques pour sa santé en perturbant son équilibre hormonal. Citons par exemple :

  • des maladies de l’utérus (métrites)
  • des maladies des mamelles (tumeurs, mastose)
  • des maladies hormonales (diabète)

Par ailleurs, on peut être confronté à des gestations ("grossesses") indésirables, éventuellement assorties de dystocie (difficulté à mettre-bas), si l’on n’est pas intervenu au bon moment.

 

Ces risques sont accrus lorsqu’on emploie un produit sous forme orale (une  « pilule »), essentiellement parce qu’on oublie l’administration du comprimé, ou encore parce que la chatte le laisse de côté quand on le lui donne dans son repas.


Dans quelle situation utiliser ce type de contraception ?

 

Compte tenu des inconvénients cités précédemment, il est préférable de réserver la contraception chimique à des situations d’exception (camping, pension, cohabitation temporaire avec un mâle…).

Lorsqu’on souhaite qu'une chatte ait des petits plus tard, il faut savoir qu’après une contraception chimique les chaleurs ne reviennent pas toujours au moment où on les attend ; il peut même arriver qu’elles ne reviennent pas du tout. Dans cette situation les solutions alternatives sont donc à préférer.


A quel moment réaliser les injections ?

 

L’injection d’hormones pendant les chaleurs présente le risque d’induire une métrite (une infection de l’utérus) mais aussi d’être confronté à une gestation (une grossesse) indésirable assortie d’une dystocie (difficulté à mettre-bas), si , par exemple, la chatte a pu être saillie la veille sans qu’on s’en soit aperçu.

Il est donc préférable de pratiquer ces injections en dehors des périodes de chaleurs, et ce, en étant sûr que la chatte n’a pas été saillie à leur épisode précédent.

 

Vous devez donc être très attentif aux allées et venues de votre chatte à l’extérieur, et aux dates de ses chaleurs.


En conclusion, la contraception chimique pour la chatte est un moyen efficace mais non dénué de risque. Dans la mesure du possible il faut donc lui préférer la stérilisation chirurgicale (opération).

En parlant avec votre Vétérinaire, vous pourrez choisir la solution la mieux adaptée à votre cas.


Voir les autres fiches conseils